29 Commandments


1. Observer une mise à l'écart de la mère et du nouveau-né pendant trente jours après l'accouchement (pour éviter des infections du bébé et de la mère et à cause de la fatigue de la mère).
2. Écarter la femme de toute activité pendant 5 jours lors du début de ses règles (pour ne pas la fatiguer).
3. Chaque matin prendre un bain.
4. Maintenir la propreté externe du corps et interne de l'esprit (par un comportement et des sentiments humbles, sans être envieux, sans animosité, par la santoshi (« satisfaction » de ce que l'on a), etc.)
5. Prier deux fois par jour (en matinée et en soirée ; la soirée commence quand la nuit a remplacé le jour). La méditation du matin est là pour réfléchir sur les activités proposées du jour, si mes actions sont bonnes, morales, pour ne pas faire des choses contre mes valeurs de vie. En outre, je prie le Seigneur pour bien me diriger, afin de pouvoir avancer avec justesse dans le chemin de vie. La méditation du soir est là pour faire le point sur les activités de la journée, si j'ai fait une erreur ? Ai-je blessé quelqu'un ? Si j'ai passé la journée dans des activités constructives ou tout simplement perdu ce temps précieux ?
6. Chanter la gloire du Seigneur et les chansons sacrées (Bhajan) chaque soirée.
7. Offrir l'oblation quotidienne (de préférence le matin) au feu saint (havan) avec un cœur rempli de sentiments de bien-être pour tout être vivant, d'amour pour Mère Nature et pour le monde entier et de dévotion au Seigneur.
8. Employer l'eau filtrée, le lait et le bois de chauffage soigneusement nettoyé (pour éviter que des insectes soient tués ou brûlés).
9. Filtrez ses paroles, être attentif et conscient de ses paroles (« Pensez avant de parler »).
10. Pratiquer le pardon naturellement avec cœur. (Le pardon est un paramètre de grandeur. Cette vertu peut élever une personne normale au stade des grandes âmes du monde).
11. Être compatissant par le cœur. (La compassion aide à purifier le cœur. Elle est opposée au pardon, en ce sens que, en pardonnant, nous protégeons notre cœur et notre esprit contre certains stimuli extérieurs, tandis que dans la compassion, nous absorbons les sentiments des impuissants. Nous nous mettons dans la peau de la victime (d'une autre circonstance extérieure, d'un assaut, d'un stimulus) et agissons en conséquence.
12. Ne pas voler. (Essayer de posséder les choses de quelqu'un d'autre par la tricherie ou sans autorisation est le vol. Le vol salit la personnalité et l'âme).
13. Ne pas abîmer/condamner quelqu'un. (Abîmer signifie insulter furtivement ou dénigrer derrière le dos quelqu'un. Cela diffère de la critique ouverte. La critique est faite ouvertement avec l'objectif d'améliorer les choses, alors que l'objectif de critiquer/condamner quelqu'un est seulement de nuire à l'image/position de la victime aux yeux d'un auditeur ou de la communauté. Condamner est un acte de lâche fait par envie et/ou par haine).
14. Ne pas mentir. (Un menteur ne peut jamais obtenir le respect des autres. C'est une insulte au don de la parole).
15. Ne jamais se livrer aux inutiles et excessives discussions, débats, disputes, controverses. (Il ne faut pas se livrer à des débats inutiles. Toutes ces discussions, antisociales, anti-humaines, relèvent de cette catégorie. Il est à noter que le Gourou/Maître n'a pas interdit un débat sain sur les questions concernant le bien-être de tous).
16. Jeûner et méditer lors de la nouvelle lune (amavsyas). Pour fournir le repos au corps et à ses systèmes internes. Ce jour du mois a une signification particulière du point de vue de la science astronomique et planétaire. En outre, la décroissance régulière et cyclique de l'apparence de la lune est également symbolique et rappelle la nature périssable de la vie. Donc, dans ce contexte, il ne faut pas gaspiller son énergie dans le travail de routine quotidien, mais on doit « se recharger » en énergie, faire un travail d'introspection et de réflexion sur le bien-être collectif.
17. Réciter les noms saints de Vishnou avec adoration, quel que soit le temps (pratique du Bhakti yoga).
18. Être compatissant envers tous les êtres vivants (dayā bhūteṣu).
19. Sauver les arbres, ne pas détruire les arbres verts (c'est-à-dire non morts).
20. Tuer les non-périssables pour surmonter les ennemis non périssables des êtres humains, à savoir : la convoitise, la colère, l'envie, la cupidité et l'attachement.
21. Cuisiner soi-même ou accepter la nourriture d'une autre personne religieuse, ou pure de cœur et de travail. Ne pas accepter la nourriture cuisinée, conservée par une personne qui est non-religieuse, fume, qui a de mauvaises habitudes, parce qu'une telle nourriture impure enlève également mes propres bonnes œuvres.
22. Fournir un refuge commun (That) pour les chèvres/moutons afin de leur éviter qu'ils ne soient tués dans les abattoirs. Personne ne doit vendre un bélier/bouc parce que ceux-ci pourraient être utilisés à des fins d'abattage. Par conséquent, on doit les envoyer dans des Thats où toute la communauté fournit de la nourriture et un abri pour eux.
23. Ne pas castrer les taureaux. (Dans les campagnes, les taureaux sont castrés avant d'être utilisés comme bœufs à des fins agricoles. Guru Jambheshwar Bhagwan a interdit cet acte à ses disciples).
24. Ne pas consommer ni vendre de l'opium ou des produits fabriqués à partir de l'opium.
25. Ne pas consommer du tabac et ses dérivés.
26. Ne pas consommer ni vendre du cannabis.
27. Ne pas boire ni vendre de boisson alcoolisée.
28. Ne pas manger de chair animale ou d'autres aliments non-végétariens (Pour protéger les animaux/oiseaux contre l'abattage en créant une barrière marchande. Pour protéger l'homme, la meilleure création de la nature, en lui évitant de s'abaisser à des normes aussi basses, celles qui autorisent la consommation de la chair d'animaux/oiseaux morts. Scientifiquement aussi, la structure des dents de l'homme, des mâchoires etc. n'est pas celle d'un animal carnivore, mais celle d'une créature herbivore. Fait intéressant, si manger de la viande est supposé supérieur au végétarisme, pourquoi les non-végétariens mangent de la viande et des œufs, etc, des animaux/oiseaux herbivores, et non celle des animaux/oiseaux carnivores ?)
29. Ne pas utiliser de vêtements teints avec la couleur bleue (Le bleu est la couleur de la mort, du poison et il est scientifiquement prouvé que la couleur bleue ne reflète pas les rayons ultraviolets nuisibles, mais les absorbe, ce qui est un danger majeur pour la santé).